Profil membre
logo-ccid

Formez votre future main-d’oeuvre dès maintenant!

 

STAGE EN FORMATION TECHNIQUE

Mise en contexte

Le marché du travail est aux prises avec une problématique de taille. Les entreprises ont de plus en plus de difficulté à recruter la main-d’œuvre. D’un côté, le vieillissement de la population contribue à faire augmenter l’offre d’emploi disponible et de l’autre côté, de moins en moins de diplômés sont disposés à combler ces postes. Cet écart pousse les différents acteurs économiques à se pencher sur la question et à mettre en place des mesures afin de travailler en amont pour atténuer les répercussions sur le développement économique du Québec.

La Fédération des chambres de commerce et la Fédération des cégeps ont uni leurs forces pour un projet pilote de partenariat dans cinq régions du Québec, afin d’agir à titre d’ambassadeur de l’adéquation formation-compétence-emploi dans toutes les régions du Québec. Par la mise en place d’un conseiller aux entreprises, les chambres de commerce tenteront d’accroître la participation des entreprises pour l’accueil des stagiaires.

Pourquoi engager un stagiaire

Globalement, en accueillant des stagiaires, les entreprises préparent leur relève, évaluent leur futur personnel et réduisent le temps de formation lors de l’embauche. De plus, elles font connaître leurs besoins de formation au monde de l’éducation, renforcent la culture de formation au sein de leur personnel et améliorent leur compétitivité en expérimentant de nouvelles avenues grâce aux liens qu’elles entretiennent avec les établissements scolaires. Les employés y gagnent également dans la mesure où cela leur permet de socialiser avec la nouvelle génération. Plus important encore, la conscience de leurs compétences et de leur expertise permet un transfert de connaissances des plus efficaces.


Mesures financières disponibles

Commission des partenaires du marché du travail

La Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) a mis en place un fonds de développement et de reconnaissance des compétences et de la main-d’œuvre grâce aux sommes qui proviennent de la loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre. Il sert à subventionner des projets liés au développement et à la mise en œuvre des compétences. Voici les deux incitatifs offerts :

➢ L’accueil de stagiaires en formation professionnelle et technique

Cette mesure vise à couvrir une partie des frais reliés à l’encadrement du stagiaire. Pour être admissibles, les entreprises doivent accueillir un stagiaire issu d’un programme de formation technique menant à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales ou d’une attestation d’études collégiales, viser à développer ou mettre en œuvre des compétences et prévoir la formation d’un ou d’une superviseur de stage afin que celui-ci soit en mesure de planifier les tâches du stagiaire, le superviser au quotidien et participer activement à son évaluation.

➢ Programme de formation de courte durée privilégiant les stages

Ce programme s’adresse aux entreprises ou aux promoteurs collectifs qui vivent des difficultés quant au développement ou à la mise en œuvre des compétences des employés. Les entreprises travailleront en étroite collaboration avec un établissement d’enseignement reconnu par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur afin de diffuser un programme de formation professionnelle ou technique existant, d’adapter un programme de formation professionnelle ou technique aux besoins de son entreprise ou d’élaborer un nouveau programme d’études. Ces formations doivent inclure un stage en entreprise et être liées aux professions priorisées par le CPMT, aux professions qui n’ont pas été retenues comme priorités nationales lors des travaux de la CPMT et aux professions pour lesquelles un besoin de formation de travailleuses et travailleurs actuels ou futurs est démontré.

Revenu Québec

➢ Crédit d’impôt pour stage en milieu de travail

La mesure fiscale du crédit d’impôt pour stage en milieu de travail s’applique à toutes les entreprises qui ont engagé des dépenses relatives au salaire pour un stage de formation admissible à l’égard d’un étudiant inscrit à temps plein à un programme d’enseignement secondaire, collégial ou universitaire de 1er, 2e ou 3e cycle. Elle prévoit entre autres un remboursement de 24 % des coûts relatifs au salaire de base du stagiaire et du superviseur de stage. Dès sa troisième année d’imposition, le taux de crédit passe à 40 %.


Rôles et responsabilités de chacun

Conseiller aux entreprises

  • Agir à titre d’ambassadeur de l’adéquation formation-emploi
  • Faire connaître les différentes subventions reliées aux stages disponibles pour les entreprises.
  • Offrir un soutien administratif à la demande de subvention.
  • Informer les dirigeants d’entreprises des avantages, de leurs rôles et de leurs responsabilités associées à l’accueil de stagiaires.

L’entreprise et le superviseur de stage

  • Favoriser la meilleure intégration possible du stagiaire.
  • Informer le stagiaire des politiques et règlements de l’entreprise.
  • Planifier le travail en conformité avec le programme d’études et assurer un encadrement.
  • Faire le point régulièrement auprès du stagiaire et répondre à ses questions, vérifier la qualité de son travail, souligner ses points forts et lui soumettre des pistes d’amélioration.
  • Participer à l’évaluation du stagiaire à la fin du stage.
  • Encourager le stagiaire à poursuivre son programme d’études

Le stagiaire

  • S’intégrer à son milieu de stage et devenir productif.
  • Exécuter les tâches prévues dans son contrat de stage.
  • Se soumettre aux conditions de travail et aux règlements de l’entreprise
    (horaire, sécurité, confidentialité, etc.).
  • Faire preuve de professionnalisme et de respect envers ses collègues et ses supérieurs.
  • Respecter la durée prévue de son stage.

L’établissement de formation

  • Établir un contrat de stage avec le superviseur en entreprise du stagiaire.
  • S’assurer du bon déroulement du stage.
  • Analyser les évaluations du stagiaire et les activités réalisées en stage et effectuer des recommandations si nécessaires.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec la conseillère aux entreprises de la MRC de Drummondville et de la MRC d’Athabaska et de l’Érable :
Mariette Ramsay
819 350-7655
mramsay@ccid.qc.ca
mramsay@ccibfe.com

MENU