Profil membre

Nouvelles

calendrier mardi, 18 mai 2021

COVID-19 | La CCID est favorable à la mise en place d’une preuve vaccinale

Drummondville, le 14 mai 2021 – La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID) est favorable à l’implantation d’une preuve vaccinale pour favoriser le retour à la normale des activités économiques de ses membres. 

La CCID prend ainsi la même position que la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Les deux organismes souhaitent le retour des voyages d’affaires, la reprise accélérée d’évènements et la réouverture d’entreprises. 

«Il sera essentiel de pouvoir présenter une preuve officielle de vaccination reconnue dans les autres pays afin de permettre aux gens de  reprendre leurs voyages d’affaires, et ce, sans devoir se plier à une quarantaine», explique le président du conseil d’administration de la CCID, Dominic Guévin. De plus, il sera primordial que la preuve vaccinale de Québec soit compatible avec celle d’Ottawa. 

«On veut tous reprendre au plus vite nos activités, incluant la possibilité de voyager. Le passeport vaccinal permettrait de nous rapprocher encore davantage de cet objectif. De plus, le maintien de la fermeture de nos frontières nuit à nos échanges commerciaux et économiques. Les avantages d’un passeport vaccinal sont donc, selon nous, bien plus grands que ses inconvénients », souligne le p.-d. g de la FCCQ, Charles Milliard.

La FCCQ et la CCID sont d’avis que le modèle israélien pourrait être une source d’inspiration pour le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lui qui réfléchit à une preuve avec code QR. Depuis déjà quelques semaines, Israël utilise un passeport numérique du genre, appelé Green Card.

«Nous avons ici la technologie pour mettre en place un outil qui est utilisé et qui a fait ses preuves ailleurs. En plus d’accélérer la réouverture de certaines entreprises, la preuve vaccinale pourrait également faciliter le retour des travailleurs dans nos centres-villes qui sont encore largement délaissés. On valorise ainsi ceux et celles qui prennent leur responsabilité pour le bien collectif, autant les employeurs que les clients », a ajouté Charles Milliard. 

MENU