Profil membre

Nouvelles

calendrier mardi, 16 février 2021

Les solutions émaneront des commerçants

Relance du secteur commercial 

Drummondville, 16 février 2020 — Les habitudes des consommateurs ont été bousculées au cours de la dernière année et le secteur commercial a dû s’y adapter tout en étant tributaire des mesures sanitaires et fermetures temporaires émises par le Gouvernement du Québec. Le comité Affaires commerciales de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID), par sa constitution et son mandat, sert de source de référence pour diriger les entrepreneurs vers les bonnes ressources, mais demeure surtout le lieu privilégié de concertation du secteur où des idées et solutions communes pour la santé commerciale locale seront réfléchies et réalisées.

 

S’adapter pour perdurer

Le comité Affaires commerciales a verbalisé certains constats lors de sa première rencontre au début de février. Certaines entreprises ont multiplié les efforts et ont profité des différents programmes pour construire un site transactionnel, bonifier leur présence sur le web, revoir leurs stratégies marketing, développer des services de livraison et de cueillette en bordure de route, etc. « C’est tout simplement incroyable de constater à quel point il y a de l’ingéniosité auprès de nos commerçants et à quel point ils ont su s’adapter à un modèle entrepreneurial bien différent », souligne Mme Alexandra Houle, directrice générale de la CCID.

Pourtant, tous n’ont pas emboîté le pas faute de temps, de ressources ou pour toute autre raison. De plus, les efforts pour la reprise économique avec les lourdes pertes encourues par les fermetures temporaires représentent des défis colossaux auxquels devront faire face les commerçants. Recherche d’employés, maintien des activités en ligne en plus de l’ouverture physique des lieux et fragilité de la situation financière ne sont là que quelques exemples mentionnés lors de la rencontre du comité. « La recette miracle n’existe pas, mais le comité a tous les ingrédients pour supporter le secteur commercial dans sa relance », soutient Mme Houle. À cet effet, le comité Affaires commerciales de la CCID sonne l’alarme auprès des commerçants qui enregistrent un retard sur le développement de leur marché en ligne et l’envoi de leurs produits aux clients. « Il n’est pas trop tard pour s’adapter et prévenir le comité peut leur venir en aide en les dirigeants vers les bonnes ressources », déclare la directrice de la CCID en rappelant que de possibles fermetures temporaires des commerces pourraient subvenir à nouveau.

 

Faites partie de la solution

Le comité Affaires commerciales, tout comme les autres comités et tables de la CCID, a pour premier mandat de servir de lieu de concertation pour discuter des enjeux, échanger des idées, trouver des solutions communes et bâtir des projets locaux pouvant servir tout le secteur commercial. Bien entendu, une attention particulière est apportée à la sensibilisation de l’achat local également.

Actuellement, la CCID est la recherche de commerçants souhaitant participer au développement socioéconomique de ce secteur. « C’est une chance de faire une réelle différence dans la communauté et de participer au développement de projets novateurs dans la région », insiste Mme Alexandra Houle. Aussi, le comité souhaite la participation de commerçants situés dans les municipalités environnantes afin d’assurer la représentativité de tout un chacun.

Les personnes souhaitant obtenir davantage d’informations ou prendre part au comité Affaires commerciales peuvent signifier leur intérêt d’ici le 1er mars par courriel à communications@ccid.qc.ca.

-30-

MENU