Profil membre

Nouvelles

calendrier lundi, 19 juin 2017

Trois-Rivières et Drummondville souhaitent la réalisation du projet de Train à Grande Fréquence de VIA Rail Canada

Trois-Rivières, le 19 juin 2017. – C’est en présence des représentants des chambres de commerce de Trois-Rivières et de Drummond que les maires de ces deux villes, Yves Lévesque et Alexandre Cusson ont réitéré leur appui au projet de Train à Grande Fréquence (TGF) de VIA Rail Canada.

 

«Ce que nous demandons concrètement, c’est que le Gouvernement du Canada appuie financièrement le projet de Train à Grande Fréquence de VIA Rail, et que le Gouvernement du Québec l’inscrive sur la liste des projets d’infrastructures prioritaires pour le Québec, au même titre que le Réseau Électrique de Montréal (REM). Nous voulons que les gens de la Rive-Sud, autant que ceux de la Rive-Nord, soient mieux desservis par le réseau de transport ferroviaire de passagers», a mentionné le maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

 

Les maires ont, par ailleurs, rappelé l’importance de s’assurer que les projets de Train à Grande Fréquence de VIA Rail et du Réseau Électrique de Montréal de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) soient arrimés de façon à ce que l’usager ait un accès direct et rapide à la Gare Centrale de Montréal et aux principaux pôles de Montréal.

 

Le projet de Train à Grande Fréquence vise à améliorer la qualité des services de transport ferroviaire de passagers, sa fréquence ainsi que sa fiabilité, tout en permettant plus d’options pour les connexions avec d’autres modes de transport comme les trains légers et chemins de fer d’intérêts locaux. De surcroît, l’accès aux centres des villes du réseau ferroviaire ferait en sorte que sa pertinence, son efficacité et sa fréquentation soient maximisées.

 

Le tracé du projet au Québec, entre les villes de Montréal et du Québec, fait consensus pour la Rive-Nord du St-Laurent avec un arrêt à Trois-Rivières, tout en assurant un repositionnement ferroviaire de passagers sur la Rive-Sud du St-Laurent, comme le prévoit VIA Rail, faisant de Drummondville un ‘’hub’’ qui permettra de développer davantage le transport interurbain sur la Rive-Sud du St-Laurent.

 

«Une augmentation des services voyageurs interurbains entrainera une diminution marquée des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports. Nous tenons, le maire Cusson et moi, à ce que le projet de Train à Grande Fréquence voit le jour, non seulement pour des raisons pratiques et économiques concernant ses usagers, mais également pour des raisons environnementales. Aujourd’hui, nous faisons appel également aux autres municipalités de joindre le mouvement», ajoute monsieur Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières.

 

Dès ce soir, les conseils municipaux des deux villes seront invités à adopter une résolution d’appui aux projets de VIA Rail pour la Rive-Nord et la Rive-Sud du Saint-Laurent, puis au cours des prochaines semaines, les maires de Drummondville et Trois-Rivières solliciteront l’appui des municipalités des deux rives du Saint-Laurent en les encourageant à adopter la même résolution.

 

Du côté des chambres de commerce, ce projet revêt une importance économique indéniable pour les régions du Québec.  « Ce projet constitue un stimulant économique majeur qui correspond aux priorités du gouvernement du Canada au niveau des infrastructures des réseaux de transport collectif.  À court terme, les investissements de 5 milliards de dollars pour la mise en place du projet de Via Rail auront des retombés économiques importants au Québec.    Par la suite, ce projet constituera un levier de développement économique extraordinaire pour les régions du Québec » a indiqué Amélie St-Pierre, Présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Trois-Rivières.

 

Dès maintenant, les Chambres de commerce et d’industrie de Trois-Rivières et Drummondville entendent mobiliser les acteurs économiques afin qu’elles puissent adopter une résolution d’appui au projet de Via Rail.  « Il est important que la communauté d’affaire de la Rive-Nord et de la Rive-Sud du St-Laurent puissent se mobilier et envoyer un signal fort aux gouvernements du Québec et du Canada que ce projet doit constituer une priorité pour le développement économique des régions du Québec.  Cette mobilisation des acteurs économiques alliée à celle des acteurs politiques fera sûrement réfléchir les décideurs à Québec et Ottawa du sérieux de cette mobilisation et de notre volonté à obtenir le feu vert pour ce projet » a déclaré Jocelyn Lamarre, administrateur et représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Drummond.

 

Rappelons que le corridor Windsor-Québec, corridor desservi par Via Rail, est le plus achalandé au Canada.

MENU